http://www.liberation.fr/societe/2015/03/17/femen-apres-l-action-le-manifeste_1222611

Combien parlent à notre place, combien nous accusent de propos et d’intentions qui ne sont pas les nôtres, combien d’ennemis autour de Femen ? Deux ans après la création de Femen International, sept ans après le début de nos activités en Ukraine, nous présentons notre théorie, ou du moins, sa première version écrite. A la fois réponse politique, ressource idéologique et manuel d’instruction à l’intention des futures activistes, le Manifeste Femen, qui paraît ce vendredi [et dont sont publiés des extraits ci-contre, ndlr], permettra, aux convaincus comme aux sceptiques, de comprendre nos intentions et ce que dénoncent nos actions coup de poing. Si nous croyons en la vertu de l’action frontale, parfois spontanée, dans la rue, collective et téméraire, nous sommes animées d’une pensée construite, constante et incorruptible. Pourquoi nous combattons les dictatures, pourquoi nous réclamons l’abolition de la prostitution plutôt que sa légalisation, pourquoi la société a besoin du blasphème… Autant de questions auxquelles répondra ce manifeste, tout en revenant sur différents aspects de notre organisation. Les activistes des différentes branches internationales de Femen ont élaboré cette pensée, et continuent de la défendre, malgré les arrestations, les menaces, les obstacles personnels, la violence des régimes autoritaires, et les agressions physiques. Nous avons porté ces idées aux côtés de nombreux amis tombés pour elles. Nous risquons nos vies pour des idées humanistes simples mais nous avons conscience qu’il faut aujourd’hui plus que jamais les exprimer haut et fort.

Ce manifeste n’est pas seulement une attaque contre les dogmes patriarcaux, c’est aussi une défense du pluralisme et de la liberté. Un appel à faire face à nos responsabilités en prenant la parole.

L’heure de la résistance idéologique est venue pour faire face à ceux qui crachent sur le progrès commun. Il est temps de ne plus être complices par notre silence de ceux qui ont pris pour cibles les libres penseurs, parleurs, dessinateurs, de Charlie Hebdo ou d’ailleurs. Il est temps de montrer combien nous sommes. Soyons la résistance !

Inna Shevchenko

Inna Shevchenko